Floralie 2019 – Stand Région Pays de la Loire – Les jardins de la connaissance

Préambule

Le collectif a souhaité poser ses idées dans le hall portant sur l’âge de l’apprentissage. La Région Pays de la Loire nous a confié la conception du stand, pour illustrer sa politique en faveur de l’apprentissage. Accompagner par le Fresne nous avons ainsi associé nos compétences pour imaginer et réaliser « les jardins de la connaissance ». Ce qui a guidé cette conception ? L’apprentissage passe notamment par la transmission des connaissances entre générations. Les livres contribuent à cette transmission. Les arbres eux aussi usent de cette transmission entre générations. L’aménagement comporte : une bibliothèque végétale, faite de livres et de plantes, une cascade de livres qui irrigue ce jardin, ponctué de cascades (de livres) et de sculptures livresques. De son côté, l’arbre doyen de la forêt primaire transmet ses savoirs aux jeunes sujets qui l’entourent.

 

Les étudiants de BTS Aménagements Paysagers du lycée ont œuvré les lundi 29 et mardi 30 avril à la mise en place des grands sujets et des œuvres livresques. Leurs jeunes collègues de Bac pro Aménagements Paysagers poursuivront les jeudi 2 et vendredi 3 mai par la réalisation de la rivière de livres ainsi que les plantations.

Les jardins de la connaissance

Le jardin développe l’idée de la transmission de la connaissance des ainés aux plus jeunes, et des générations se succédant, de l’évolution des plantes. Dans le monde végétal, les dernières recherches sur le sujet (Peter Wohlleben, la vie secrète des arbres) montrent que les arbres âgés aident les plus jeunes végétaux par le biais de leur système racinaire et l’échange de nutriments via les mycorhizes.

Cette avancée scientifique majeure est mise en lumière par une interprétation originale. La mise en scène de ce concept offre un paysage imaginaire où le livre, symbole de la transmission, domine.

Au cœur de ce milieu riche de savoir, les végétaux les plus majestueux, à l’image de l’arbre de la connaissance, irriguent de leur sagesse les plus jeunes pour leur permettre de s’installer. Un signal lumineux symbolise ce lien universel qui lie les générations entre elles.

Ces échanges et interactions constants sont mis en scène dans un décor plus vaste qui traite de l’évolution et de l’apprentissage au travers des âges. Issues d’une source mystérieuse au cœur de la forêt vierge et émergeant d’un paysage luxuriant, originel, des cascades de livres jaillissent et surprennent ce décor hors du temps. Les rivières de connaissance serpentent, gonflent et irriguent le jardin primaire en le transformant, pour finalement se jeter dans l’océan de livres qui ceinture le jardin. Le contraste est saisissant : la luxuriance du végétal naturel, exubérant, anarchique et archaïque laisse la place à un nouveau biotope où les plantes semblent apprendre, inondée de savoir, guider par leurs ancêtres vers la complexité de l’évolution.

Ce jardin éphémère, comme tous ceux imaginés par le collectif CVO, implique une réalisation participative, mêlant professionnels du paysage, enseignants, et étudiants.

Partager