Festival Cinéma d’Afrique 2015 – Jardins des Diversités

Pour sa 15ème édition, le festival Cinéma d’Afrique abordant la richesse de la diversité culturelle’ s’est installé dans le grand Théà¢tre d’Angers. Il semblait incontournable aux organisateurs d’investir la place centrale d’Angers. Ils ont donc décidé d’installer un jardin sur la place du ralliement. Ce jardin aurait deux objectifs  : créer un lieu vivant de rencontre et d’échange, et faire découvrir le festival aux 15000 personnes passant quotidiennement sur cette place.

Les organisateurs du festival n’avaient pas d’expérience pour réaliser un tel jardin. Ils ont donc fait appel à  l’école de Pouillé et à  l’Agrocampus et bien sûr à  leurs enseignants et étudiants. Tous ont répondus ultra motivés pour participer à  cette aventure hors norme.

Un groupe de travail s’est constitué  : Association Cultures et Cinémas d’Afrique, enseignants du campus de Pouillé, étudiants de l’association Melting Paysage d’Agrocampus Ouest (Nicolas BARIL, Suzanne FAVEREAU, Charlotte GONDOUIN, Guilhem HAUDRY, Kevin LEGENDRE, Marilyne POUDRET et Alisé RIOU) et des professionnels  bénévoles:Mathias PETITJEAN, Paul MOREAU, François Maudet, Cécile Morillon, Sébastien Guillet

La conception à  été menée par les étudiants de l’association Melting Paysage. Ils ont décidés de répondre à  la commande des organisateurs du festival en proposant 4 espaces différents et liés.

068

– Le Passage des arbres

jardinDiversitArbre

Deux méga-structures en osiers simulant la foret, invitant à  entrer dans le théà¢tre, univers de diversité par définition.

– Ràªvons ensemble

jardinDiversitRevons

Un lieu harmonieux où il fait bon passer du temps, s’arrêter, échanger, écouter de la musique, voir la diversité des costumes, entendre la diversité des langues. C’est donc une grande pergola cocon’ phagocyté par la végétation qui a poussée au centre de la place.

– Délire de formes et de couleurs

jardinDiversitFormes

Sur un côté de la fontaine les végétaux montrent comment la nature est délirante dans ses formes et ses couleurs.

– L’homme et la nature

jardinDiversitHomme

Par un jeu d’échelle, l’homme retrouve sa place au sein de la nature, il n’est pas au-dessus d’elle. Il se retrouve petit, dans un univers o๠la nature reprend ses droits

Après 2 mois de conception, est venu le temps de la technique, avec ses choix, ses budgets, ses dessins et ses coupes, et ses plans de culture des végétaux.

La technique calée, le collectif s’est penché sur la logistique et déjà  sur la communication. De nombreux partenaires financiers, logistiques et matériels ont été sollicités  :

Logistique  : Ville d’Angers,

Main d’oeuvre  : Association Melting Paysage d’Agrocampus, étudiants du Campus de Pouillé et bénévoles Association Cultures et Cinémas d’Afrique

pergola  : école Saint Aubin de Salle, matériaux Entreprise Rousseau, SARL Eurecom

serres  :Agrocampus Ouest,

oeuvre osier  : Olivier Huré

matériels  : Botanica Val de Loire, Société Justeau frères

matériaux  : Leroy Merlin, Falienor, Pindstrup France, Les Vergers d’Anjou,

végétaux  : Chauviré, Ripaud, Lepage, Plantagenet, Végécom, Travers clématites, Au jardin d’Agrumes, Pigot horticulture, Renaud €¦

Le projet a été mené du premier trait de crayon au dernier coup de balai sur la place du ralliement  : conception, étude, coordination, culture, montage, entretien et démontage.

Les individuels orchestrant ce projet ne s’attendaient pas à  une telle aventure technique mais surtout humaine. La genèse du collectif a certainement pris racine ici  !

[WRGF id=150]

plusd'images

Partager